s.a.r.l. FRANCHOIS - energie - bois

LA QUALITE DU BOIS

 

 En France, à l'heure actuelle, l'ADEME a mis en place la norme NF bois de chauffage. Celle-ci a pour objet d'améliorer la qualité du bois de chauffage commercialisé, et ainsi de mieux informer les usagers des normes de qualité en vigueur.

 Le consommateur doit donc être renseigné sur l'état d'hydratation du bois, c'est à dire son taux d'humidité. Celui-ci devrait être inférieur ou égale à 20 %. C'est l'idéal pour obtenir un bon feu de bois.

 Pour information, un bois fraîchement coupé contient 45 % d'humidité et apporte deux fois moins d'énergie qu'un bois sec. Il faudrait donc consommer deux fois plus de bois pour arriver à un certain confort de chauffe.

 Quelques conseils :

 L'idéal est de choisir un endroit ventilé

 Les essences de bois référencés par la norme NF bois de chauffage sont les suivantes :

GROUPE    ESSENCE D'ARBRES
1    Chêne - Charme - Orme - Hêtre - Frêne - Erable
2    Châtaigner - Robinier (Faux acacia) - Merisier - fruitiers divers
3    feuillus tempérés : Peuplier - Bouleau - Platane ...

La qualité du bois de chauffage est basé sur l'essence du bois et sur son taux d'humidité. Le calibrage est une notion de qualité qui ne répond à aucune norme que se soit, elle est tout à fait personnelle et dépendante de nos habitudes d'utilisation et de notre appareil de chauffage. Il est donc important de le préciser à la commande, car il est possible d'avoir plus ou moins de rondins selon les années.

Quelques chiffres :

Les français brûlent en moyenne 40 millions de stères de bois par an soit 10 millions de TEP (4% des besoins énergétiques). Une cheminée ouverte a un rendement moyen de 15 % alors qu'un insert fermé peut atteindre 80 %.

Le bois est une énergie renouvelable permettant de lutter contre l'effet de serre : 4m3 de bois est équivalent à une tonne de pétrole sans les 2,5 tonnes de CO2 rejetées dans l'atmosphère.

LE RAMONAGE

Il est obligatoire, comme pour tout système de chauffage, de faire ramoner votre cheminée deux fois par an, dont une fois pendant la période de chauffe. La plupart des sociétés d'assurances réclame le certificat de ramonage en cas de sinistre. Demandez-le !

LA COMBUSTION

La combustion complète se caractérise par peu ou pas de fumée, sinon un peu de fumée blanche qui est en réalité de la vapeur d'eau.

La combustion incomplète peut être identifiée par un dégagement de fumée (plus la fumée est épaisse, moins la combustion est complète). Elle entraîne un gaspillage d'énergie et une pollution importante.

Une combustion au ralenti est toujours incomplète.

Pour que la combustion soit complète, il faut :

    - du bois sec (moins de 20 % d'humidité).

    - un foyer revêtu d'un matériau réfractaire pour élever la température au maximum.

    - un foyer disposant d'une arrivée d'air primaire et d'une arrivée d'air secondaire qui permettent une combustion optimale.

    - un foyer hermétique pour contrôler le régime de combustion.

Accueil  Bois de chauffage  Bûches compressées Informations  Qualité du bois  Livraisons  Notre clientèle  Contacts  Liens